Une question ?

Contactez-nous

Chaudière dans la salle de bains : quelles sont les règles à respecter ? - 20/09/2021

Pour des raisons évidentes de sécurité, l’installation d’une chaudière dans la salle de bains doit suivre certaines règles. Vous devrez à la fois vous conformer aux normes de pose telles que la norme NFC 15-100, appliquer des mesures de protection supplémentaires, mais également choisir le matériel adapté à cette pièce humide. On fait le point.

 

Chaudière dans une salle de bain : quels sont les risques ?

La salle de bain est la pièce humide par excellence de la maison. L’humidité peut avoir un impact direct sur votre appareil de chauffage et réduire les performances de votre chaudière. Par ailleurs, le risque d’électrocution est plus important dans la salle de bains que dans les autres pièces.

Chaudière dans la salle de bains : quelles sont les règles de la norme NFC 15-100 ?

La norme NFC 15-100 est une réglementation électrique qui s’impose aux entreprises, mais également aux particuliers. En effet, en cas de sinistre, votre assureur peut vous refuser une indemnisation si votre installation ne respecte pas les règles en vigueur. La norme NFC 100 détermine trois volumes dans la salle de bain :
- Le volume 1 en rouge est le volume où se situe la baignoire ou la douche. Dans cette zone, aucune installation et aucun appareil électrique ne doit être posé.
- Le volume 2 en jaune : ce volume se trouve à moins de 60 cm de la douche ou de la baignoire. Vous pouvez installer dans cette zone des armoires avec un éclairage, mais à la condition qu’elles soient protégées des projections d’eau.
- Le volume 3 en bleu : ce volume se situe à plus de 60 cm de la baignoire ou de la douche. C’est dans ce volume que vous pouvez poser une chaudière.

Quelles sont les mesures de protection supplémentaires ?

Pour une meilleure protection face au risque d’électrocution, l’appareil doit nécessairement être relié à la terre. 

Quelle chaudière pour votre salle de bain ? 

Deux types d’appareils existent : 
- Les appareils de type B se raccordent à un conduit pour l’évacuation des combustibles.
- Les appareils de type C ont un circuit de combustion étanche et qui prélève l’air comburant de l’extérieur.
 
Il est important de distinguer deux situations : 
- Vous remplacez une chaudière de type B : vous pouvez installer le même type d’appareil à la seule condition que vous respectiez l’emprise et l’axe de l’appareil précédent.
- Vous réalisez une nouvelle installation : l’installation d’un appareil de type B est interdite depuis 2006. Vous devez nécessairement poser une chaudière à combustion étanche dans votre salle de bain.

L’application de la RE2020 : quelle incidence sur l’installation de votre chaudière dans la salle de bains ?

La réglementation environnementale 2020 qui vise à remplacer la réglementation thermique 2012 a confirmé la suppression progressive des chauffages au gaz. Le seuil maximum d’émission de CO2 préconisé est de 4 kg/m²/an. Ce sont les logements collectifs qui seront en premier lieu concernés et devront privilégier les pompes à chaleur ou les systèmes de chauffage solaire. Plusieurs règles sont applicables à l’installation d’une chaudière dans la salle de bains. Pour être sûr d’être en conformité, il est préférable de faire appel à un professionnel.
 

Vous souhaitez être accompagné.e pour la réalisation de votre diagnostic immobilier ?

 
Notre équipe d'experts se tient à votre disposition via notre page contact >>
 

À lire également :

 
 

 


« Retour aux actualités

04 50 51 09 97

Diagnostic vente Aix-les-Bains

contact[at]dom-expert.fr

Groupe Inalpe

Diagnostic location Annemasse
DPE immeuble Cran-Gevrier

Diagnostics immobiliers

Diagnostic immobilier Seynod

Visiter notre site
DPE immeuble Sallanches

DTG - DPE - Audit

Diagnostic immobilier Gaillard

Visiter notre site
DPE immeuble Albertville

Amiante & RT2012

Amiante enrobés routiers Annecy

Visiter notre site